Week-end printanier à Flaine

Pourquoi ne pas profiter de la 7e édition du printemps de Flaine, pour découvrir cette station haut savoyarde atypique ? A l’aube de ces 50 printemps, Flaine ne propose pas moins de 50 concerts, spectacles et after durant 6 semaines, du 12 mars au 20 avril et le tout, entièrement gratuit.

Skier : Le Grand Massif, 5e domaine skiable français
Flaine est située dans un cirque naturel qui bénéficie d’un enneigement exceptionnel du début à la fin de saison. La station fait partie du Grand Massif, avec les stations des Carroz, Samoëns, Morillon et Sixt-Fer-à-Cheval. Le premier domaine skiable au monde certifié Green Globe réuni 143 pistes labélisées.  A Flaine, on s’amuse à regarder le nom des pistes : Mélèze, Serpentine, Lucifer… Les pistes vertes ont des noms d’arbre, les bleues de pierres semi-précieuse et les rouges font références à des diables et les noires, des pierres précieuses. https://hiver.grand-massif.com/

Photographier : Un selfie devant un panorama époustouflant
Emprunter le téléphérique des Grandes Platières (DMC pour les intimes), en 12 minutes, c’est le sommet à 2500 mètres. Le lieu idéal pour un selfie, mais le choix de l’arrière-plan s’avère difficile ! A 360° on a le choix entre les massifs du Mont-Blanc, des Aravis, de Belledonne ou encore du Jura ! 1,2,3 souriez !

Observer : Instant nature
Le domaine skiable de Flaine a créé en 2008 un observatoire environnemental couvrant un espace de 1 400 hectares réparti sur 5 communes afin de recenser la biodiversité sous toutes ses formes. Un animateur vous fera découvrir la faune présente en hiver, grâce à des lunettes d’observation. Pour assister à un « maraudage », rendez-vous avec Nelly les dimanches, mardis, et jeudis à 14h au télésiège de Désert Blanc sur Flaine (animation gratuite). L’association ASTERS propose une descente commentée de la piste des Cascades (rendez-vous les jeudis à 11h au départ de la piste à Flaine, inscription 8€ aux caisses du DMC). Asters, le conservatoire départemental d’espaces naturel

Dormir : Un hôtel design, signé Sibuet
L’Hôtel Terminal Neige – Totem*** incarne le style architectural de Marcel Breuer : un bâtiment en béton avec en façade les fameuses pointes de diamant inversées. Rénové par l’architecte Guillaume Relier et la famille Sibuet, l’hôtel est à la fois contemporain et décalé. La décoration intérieure, pensée par les membres de la famille Sibuet, est remarquable, mêlant mobilier vintage, style urbain et motifs ethniques. Un « picking » osé où se côtoient meubles chinés, rideaux d’inspiration amérindienne, tapis en kilim, enseigne en néon, tête de lit en châtaignier, buffet en béton, jeux d’arcades… Cela apporte une atmosphère artistique et décontractée que l’on retrouve dans les 96 chambres (ornées de graphiques inspirés des hourloupes de Jean Dubuffet) jusqu’aux cages d’escaliers, rendant hommage aux membres du Bauhaus et aux œuvres de Flaine.

 

L’hôtel dispose d’un restaurant (cuisine à base de produits frais) et d’un spa avec jacuzzi extérieur. C’est le lieu idéal pour essayer un soin « Pure Altitude », marque crée par Jocelyne Sibuet, à base de plantes de montagne telle l’edelweiss qui en est le symbole. Pourquoi ne pas tenter le soin « Comme la neige » : un gommage du corps aux cristaux de Neige, suivi d’un plongeon dans un bain de crème Comme la neige pour un effet reminéralisant et ultra-nourrissant. www.terminal-neige.com

Manger : Sur les pistes, un déjeuner au chalet
Pour une belle pause déjeuner sur les pistes, direction les Carroz et Les servages d’Armelle. Cette ancienne ferme d’alpage a été transformé en hôtel de 10 chambres avec restaurant, gradant le charme de l’ancien. En bordure de piste on savoure la cuisine de Pascal Flécheau qui mixte les produits de belle qualité avec des saveurs d’ici et d’ailleurs. Le terroir savoyard est présent jusqu’au dessert, avec un matafan aux pommes Granny Smith ou encore des profiteroles de glace à la Chartreuse verte et marmelade de myrtille. Une table distinguée de 3 couverts au guide Michelin en 2015, deux toques au Gault Millau et le titre de Maître Restaurateur. Les servages

Frissonner : Conduite à haute vitesse
Direction le circuit de glace de Flaine pour un baptême ou un stage de conduite. Accélération, freinage, dérapage, courbes… de quoi s’amuser sur le plus long circuit de France (1,1 km). www.circuitglace.com

Visiter : Un musée à ciel ouvert
Chaque semaine, une visite guidée gratuite permet de mieux comprendre l’histoire de la station. Le site a été découvert, il y a plus de 50 ans par l’architecte suisse Gérard Chervaz et les mécènes Eric et Sylvie Boissonnas. Ces derniers font appel à Marcel Breuer, architecte hongrois, maître du Bauhaus. Les bâtiments épousent le relief et sont en béton de couleur gris clair, afin de rappeler la couleur du calcaire de Flaine. Cette architecture originale et avant-gardiste a notamment reçu le label «Patrimoine Architectural du XXème siècle» en 2008. La visite permet de découvrir les sculptures monumentales sculptures monumentales en plein air : “Le Boqueteau” de Jean Dubuffet, “La Tête de Femme” de Pablo Picasso et “Les Trois Hexagones ” de Victor Vasarely. Office de tourisme de Flaine

Photos © L. Herrero, Flaine, M. Dalmasso, Terminal Neige, L. Di Orio, Les Servages, Le Grand Massif