Une nuit en refuge à Chamonix

A 2207 mètres d’altitude, le refuge du Plan de l’Aiguille offre un panorama à couper le souffle, au plus près du massif du Mont-Blanc et des Aiguilles de Chamonix, avec une vue sur les Aiguilles Rouges et toute la vallée de Chamonix, 1200 mètres plus bas. On vient ici pour la vue mais aussi pour les bons petits plats du gardien, Claude Quenot. Pâtissier de formation, chaque jour, il accueille les randonneurs avec des tartes maisons pour le goûter. Le soir, c’est menu unique (option vegan ou sans gluten sur commande) avec des plats maison et souvent à base de produits locaux. Impossible de quitter le refuge sans avoir goûté au farcement savoyard, revenu à la poêle. Le refuge peut abriter 40 personnes (différents dortoirs de 4 à 10 personnes) et dispose de plusieurs douches, avec eau chaude, du wifi, d’un salon de lecture, ainsi qu’une grande terrasse pour profiter du spectacle. Ce refuge, plutôt confortable est idéal pour les familles qui souhaitent passer une première nuit en refuge.

Cette année, le refuge célèbre ses 150 ans. Une exposition rassemblant textes et photos retrace l’histoire de ce bâtiment, propriété des Consorts de la Montagne de Blaitière. Au fil des décennies, son histoire est riche : pavillon pour le promeneur en 1869, camp de base pour les ascensionnistes au début du 20e siècle, repère de l’écrivain Blaise Cendras en 1925, abris des ouvriers lors de la construction du téléphérique en 1950…

Le gardien propose chaque jour des tartes maison. Au mur, l’exposition pour les 150 ans du refuge. (c) OT Chamonix

Accès : par le parking du Grépon, avec 1300 mètres de dénivelé +, ou par le sentier balcon depuis le Montenvers (et la Mer de Glace) et également par le téléphérique de l’Aiguille du Midi.
Tarif : 56 € la demi-pension adulte et 44 € enfant. Infos refuge ici