Qui sera Champion du Monde amateur ? C’est ici que ça se passe…

À l’origine, petite épreuve conviviale et locale imaginée par Vincent Guerlais, pâtissier, à Nantes en 2010 pour faire plaisir à ses clients passionnés de pâtisserie, le Concours du Macaron Amateur a depuis bien grandi.

Amateur au travail… enfin amateur très doué !

Rejoint par de nombreux pâtissiers Relais Desserts (la reconnaissance suprême de la profession), diverses sélections régionales se sont organisées.

Les participants et jury de l’édition 2017 à Bergerac

La première finale nationale a lieu à Nantes le 14 avril 2012. A cette occasion,Mercotte est devenue la marraine du concours, et elle l’est toujours ! Il est, aujourd’hui, international puisque le Japon, la Belgique, le Canada et l’Italie ont rejoint les rangs !

On ne rigole pas avec les notes et appréciations

Le 19 mai prochain, c’est le grand jour ou plus exactement la finale tant attendue. 17 gagnants des sélections régionales et les 4 internationaux se retrouveront à Sallanches, dans le laboratoire de Roland Zanin, pâtissier Relais Desserts à Cluses et Passy.

Roland Zanin organisateur de la finale 2018

Devant un jury de grands noms de la pâtisserie, dont Emmanuel Renaut, Président de cette édition, ils devront en découdre durant 3h pour les épater. Tout sera passé au crible jusqu’à la dégustation.

2017, finaliste à l’ouvrage. Concentration maximale.
Résultat de la concentration… cela frise la perfection !

Même si l’enjeu de devenir champion du monde met la pression, l’événement se veut avant tout convivial et amical. La remise des prix, ouverte à tous avec entrée libre, se fera à l’Espace Mont-Blanc à Saint-Gervais à 18h. Pour les passionnés, voilà une belle occasion de voir en « live » les grands noms du milieu et de se donner des idées pour « macaroner » !
Pour en savoir plus, une seule adresse : www.concours-macarons-amateur.com

Discussion avec la finaliste locale, Caroline Demierre

La création qui lui vaut d’être en finale : yuzu, hojicha ( thé vert japonais) et poivre de cassis.

Depuis quand faites-vous des macarons ?
Je suis passionnée des concours de pâtisserie. Quand j’ai vu qu’il y en avait un, voilà 4 ans, autour des macarons, je me suis mise à en faire pour pouvoir participer. Comme je suis perfectionniste, j’ai réussi assez vite à ce qu’ils soient bons et beaux. C’est donc grâce au concours que j’ai démarré.

Pour la prochaine finale, comment préparez-vous votre recette ?
Mes recettes elles mûrissent au fil des jours. Pour impressionner, il faut étonner par les ingrédients et les saveurs. Alors je cherche, je réfléchis. Une fois que je « la sens », je ne fais pas 1000 essais, je tente et en général ça matche !

Comment appréhendez-vous cette finale ?
Je suis comme une gamine, j’adore ! J’ai l’esprit de compétition, j’aime le challenge, je n’ai donc aucun stress seulement l’envie de gagner !