Préparer son sac pour randonner

Il y a peu, je vous avais emmené en refuge, à Chamonix, au Plan de l’Aiguille (souvenez vous, c’est par ici ). Mais, avant de répondre à l’appel des cimes, il faut préparer son sac à dos. Mais que prendre pour une nuit en refuge ? L’objectif est de rester légère tout en ne manquant de rien. Il faut penser aux vêtements, à l’hygiène, à l’alimentation, la santé… Pour coller avec ce cadre naturel, j’ai essayé de choisir des produits plutôt bons pour mon corps et la planète… Et tout cela dans un minimum de place et de poids, car il va falloir le porter, ce sac !

Alimentation et hydratation
J’aime beaucoup les fruits secs. Pour changer du classique amande/noisette/raisin, optez pour ce mélange Superfruits Pep’s, bio, à grignoter ou à mélanger dans son yaourt. Quant à la goutine, elle ravira le plus grand nombre. Elle est à la fois gourmande, bio, sans gluten (au sarazin) et vegan. Et pour s’hydrater, on prend de l’eau (plusieurs litres suivant le temps de randonnée et la présence de source ou non). Je préfère les gourdes en aluminium plutôt que le plastic, légères et étanches comme ce modèle de la marque suisse SIGG.

Mini trousse de toilette
Un refuge n’est pas un hôtel, prévoyez donc une serviette de toilette. J’opte pour un modèle très léger et compact en micro fibre chez Sea to summit. Côté produits de beauté, je choisis des petits formats, comme ceux des laboratoires Phyt’s (shampoing, gel douche et lait hydratant). A cela, on ajoute un déodorant solide de la marque Tea Tree, très léger et qui prend peu de place.

Côté santé
Attention aux coups de soleil en altitude ! J’ajoute dans mon sac une crème solaire bio de chez Naturado en Provence. Mais avec ma peau qui « bronze rouge », j’ajoute le baume des montagnes de Pure Altitude, un soin miracle à l’Edelweiss. Et pour les piqures d’insectes ou végétaux, glissez ce petit roll-on apaisant Biovectrol. Pour les pieds, n’oubliez pas le Foot care kit de Sidas, avec ses pansements, protections, crème anti frottement et cryo gel en format mini.

Côté pratique
Pour lire après l’extinction des feux ou faire une balade nocturne, je pense à la lampe de poche. La MH3 de Ledlenser peut se porter en frontale ou la main. Son format compact est très pratique avec sa tête amovible. Vous n’êtes pas prête à passer en mode déconnexion ? Accoo propose une batterie avec 22h d’autonomie, légère et de petit format. Et pour ceux qui veulent réveillez le Mac Gyver qui sommeille en eux (ou tout simplement se rassurer), optez pour ce kit de survie (avec mini boussole, sifflet, miroir, briquet, mèches, couverture de survie, adhésif…) chez SOL.

Pour un peu plus de confort
A cette sélection, j’ajoute une brosse à dent (et dentifrice), un drap sac (un refuge n’est pas un hôtel même si certains en proposent des jetables avec supplément), quelques médicaments (juste au-cas où) et un sac en tissu léger genre tote bag (pour transporter ses petites affaires à l’intérieur du refuge). Et pour plus de confort (et de plaisir), vous pouvez ajouter une paire de chaussures souples, un appareil photo, des jumelles et un duvet.

Il ne reste plus qu’à charger votre sac en répartissant la charge. On installe le lourd plutôt au milieu, entouré du léger. Sans oublier de mettre ce dont on se sert le plus souvent au-dessus !

photos (c) LH