Osez les vitraux

Marjorie Gauthier revisite le vitrail. Dans son atelier de Passy, elle crée un art du verre contemporain pour colorer nos intérieurs. Pièces uniques et sur mesure, les vitraux invitent la lumière et diffusent une ambiance chaude.

Rencontre avec l’artiste :

Quel est votre parcours ?

J’ai toujours voulu travailler de mes mains. A Paris, j’ai suivi un cursus de formation de cinq années au lycée des métiers des arts du verre et des structures verrières (Lucas de Nehou) et c’est là que s’est révélée ma passion. J’ai commencé mon expérience professionnelle en entreprise dans la restauration de vitraux pour de grands monuments historiques. Puis, je suis partie à Londres où j’ai découvert autre chose. Là-bas, les vitraux c’est culturel, les maisons sont pour la plupart équipées d’au moins un vitrail. Ceci m’a permis de développer une forme de création et de pratiquer la peinture sur verre pour des architectes d’intérieur. J’ai eu alors envie de créer mes propres objets.

Vos techniques, vos inspirations ?

Mes vitraux sont montés au plomb et soudés à l’étain. Je travaille beaucoup l’abstrait. Pour moi le vitrail doit se glisser dans le contemporain et devenir un objet décoratif comme les totems ou les lampes. Je pense qu’il faut dépoussiérer l’image traditionnel du vitrail inséré dans une fenêtre. Je suis davantage attirée par les formes rondes, plutôt que par les pointes sur mes vitraux. J’aime aussi les insérer dans des portes coulissantes par exemple entre une chambre et une salle de bain ou entre une cuisine et un salon. 

Votre couleur fétiche ? 

J’adore le rouge, mais attention au lieu où sera situé le vitrail car il assombrit. Je travaille avec trois teintes minimum sur une création. Il convient de bien répartir les couleurs pour éviter l’effet «tâche». 

Quelles sont vos prochaines expositions ? 

Jusqu’au 13 octobre 2018, mes créations sont exposées à Saint-Gervais au «Chalet des créateurs» puis à Marnaz du 24 novembre au 2 décembre à la salle polyvalente.

 

 

Plus d’infos