Les glaciers livrent leur mémoire

Si la fonte des glaciers suscite l’affolement des scientifiques, elle aiguise la passion vers une nouvelle discipline, «l’archéologie glaciaire.» C’est la découverte d’Otzi la fameuse momie vieille de 5 000 ans découverte en 1991 dans les Alpes italiennes qui a marqué la reconnaissance planétaire de cette discipline. 

Nos proches glaciers entre France et Suisse libèrent de plus en plus de vestiges piégés depuis des décennies, des siècles, des millénaires et exceptionnellement bien conservés par la congélation. Le Pénitencier de Sion consacre actuellement une exposition « Mémoire de glace, vestiges en péril » qui présente une sélection d’objets libérés de la glace de notre environnement alpin. 

Quatre thèmes évoqués : 

  • l’équipement de montagne
  • la circulation des hommes
  • l’exploitation des ressources naturelles
  • la protection divine.

Sans oublier un appel à la participation citoyenne pour la préservation d’un patrimoine fragile menacé de destruction à court therme.

Dans les Alpes et particulièrement en Valais, seuls quelques secteurs peuvent faire l’objet d’une surveillance archéologique. La plupart des découvertes futures seront réalisées par des randonneurs. Peut-être vous en balade d’altitude ? Pour ces raisons, l’exposition rend le visiteur attentif au bon comportement à adopter face à de telles découvertes. Ne touchez à rien, mais informez les instances publiques en charge de la sauvegarde du patrimoine ! 

A voir au Pénitencier de Sion (canton du Valais) jusqu’au 3 mars 2019

 

Plus d’infos