Le Wabi Sabi ou l’imperfection comme philosophie de vie

Etre parfait(e), c’est parfois un but à atteindre pour la plupart d’entre nous, voire une obsession. Et si être imparfait(e) était le comble du bonheur ?
Décryptage d’une tendance qui revient en force sur les réseaux sociaux.

Véritable art de vivre issu du Japon au XVème siècle, le wabi-sabi nous invite à profiter du quotidien, en acceptant ce qui est irrégulier, incomplet, ou même « laid ». 
Autrement dit, se concentrer sur l’essentiel, glisser vers plus de simplicité, rechercher l’harmonie et le beau dans toute chose, 
Tout un programme !

En pratique, qu’est-ce que ça donne ?

  • côté déco, le minimalisme, les teintes claires et les meubles brut sont de mise pour respirer et profiter
  • au travail, on reste fidèle à ses valeurs et on assume ses convictions,
  • en privé, on ne court pas après un idéal et on prend les autres comme ils sont (sans être naïves pour autant)
  • Face à la glace, on s’aime et on se fait un gros bisou – essayez, ça fait du bien !

La petite suggestion : courez acheter chez votre libraire préféré « Wabi-sabi à l’usage des artistes, designers, poètes & philosophes » de Leonard Koren.

Crédits-photos : ©Unsplash