J’ai testé un vol en ULM dans les Alpes

Sébastien Blanchon est pilote d’ULM depuis 28 ans. Aux Sybelles, il propose des vols de découverte (à partir de 7 ans), d’une durée de 10 ou 20 minutes.

J’ai pu tester le « grand tour » qui permet de découvrir plusieurs points d’intérêts à proximité du domaine skiable : le col du Glandon, celui de la Croix de Fer. Bénéficiant d’une météo clémente, nous avons même survolé le lac de Grand Maison. Durant le vol, j’ai également admiré la vallée de la Maurienne et les fameuses Aiguilles d’Arve.

Sébastien est aux commandes, le passager est assis à l’arrière. Le planeur ultra-léger motorisé peut atteindre une vitesse de 150 km/heure avec une autonomie de 4h30 et une distance parcourue d’environ 500kilomètres en cas de vent nul. En vol découverte, la vitesse maximum est de 90 voir 100km/h. L’ULM décolle sur une piste enneigée, en descente. La première accélération, afin de prendre de la vitesse pour l’envol, est impressionnante.

La voilure de l’ULM est rigide, cela permet d’éviter au maximum les turbulences, comparé au parapente par exemple, qui a une voilure souple. Durant le vol, Sébastien joue les guides et commente le paysage, les massifs et indique les différentes stations survolées : St Sorlin, La Toussuire, Le Corbier… Le nom du domaine skiable fait allusion aux six belles ; les stations authentiques de la destination, à savoir : La Toussuire, Le Corbier, Saint-Sorlin-d’Arves, Saint-Jean-d’Arves, Les Bottières et Saint-Colomban des Villards. A l’atterrissage, l’ULM remonte la pente, tout se fait en douceur, il glisse sur la neige. A l’issue du vol, Sébastien propose un CD avec des photos et vidéo souvenir de ce voyage dans les airs au-dessus d’un paysage enneigé. En France, seulement 7 domaines skiables proposent cette activité.
www.jura-ulm.fr et www.sybelles.ski

photos (c)Sébastien Blanchon et Lorène Herrero