La Fripe, c’est chic !

Marine, maman de 29 ans au coeur d’or, se décrit elle-même comme « positive, joyeuse, têtue et rêveuse ».
Quand je lui rends visite, tandis qu’elle me parle avec tendresse de sa complicité avec ses 3 filles, qu’elle initie à l’écologie, je vois fourmiller idées et projets dans son regard brillant.

Le dernier en date : La Grange aux Fripes, sa maison-boutique dont elle vient de fêter le premier anniversaire. D’après un concept original d’échange-achat préexistant depuis 7 ans sur Sciez, elle récupère vêtements et accessoires en bon état contre un bon d’achat à dépenser dans la friperie, qu’ils soient finalement vendus ou non.On peut aussi acheter sans déposer et tout ce qui n’est pas vendu est redistribué à différentes associations, notamment en Afrique. Car Marine a besoin de donner, pour elle, « la générosité est un acte militant, les petits changements entraînant les grands changements ». Sa démarche, responsable et altruiste, nous invite à une consommation différente, déculpabilisante et humaniste.
L’autre particularité de sa boutique sur-mesure, et au-delà des aspects pratiques et financiers, c’est qu’elle est installée au coeur de sa maison. Tous les lundis et mercredis, et un samedi par mois, portants et présentoirs modulables investissent son intérieur et partagent l’intimité des meubles familiaux. Et ça ne détonne pas du tout : autour de nous règne une ambiance très nature, cosy, chaleureuse et conviviale. Dans son salon, les branches de bois côtoient ficelles et supports personnalisés, et côté cuisine, le style campagne cohabite avec des pièces récup.

Je ne suis donc pas surprise quand elle m’avoue que chez elle, les clientes sont à l’aise et adorent s’adosser au « comptoir » pour partager un café et se confier. Que les acheteuses soient dénicheuses de bonnes affaires ou simplement à la recherche de pièces rares, les affinités se créent facilement.
La seule chose que Marine regrette ? L’installation fastidieuse de la boutique et l’absence de stock. Elle aimerait trouver bientôt une grange fixe afin de proposer aussi des produits pour hommes et enfants, et pourquoi pas, travailler en duo avec quelqu’un qui partagerait ses valeurs.
Mais comme à son habitude, elle voit déjà plus loin : son amour du recyclage des vêtements lui fait envisager l’ouverture à terme d’une seconde boutique, peut-être à Annecy ou Lyon.

Son parcours
Spécialisée auparavant dans le joyau et l’art du bijou, Marine a toujours aimé le commerce et le contact client.
Soucieuse de l’avenir de ses enfants, elle a fait évoluer ses modes de consommation et en a très vite constaté les effets bénéfiques.
Rêvant d’un projet qui lui correspondrait et lui permettrait de partager ses idéaux, sa rencontre avec l’ancienne propriétaire de la friperie a été providentielle puisqu’elle avait toujours imaginé être sa propre patronne dans une boutique qui serait originale, anti-conformiste et solidaire.

Son actualité

  • Ateliers Récup’ en faveur d’associations émergentes locales et nationales
  • Vente d’accessoires en tissu recyclé au profit de l’association Share 74
  • Projet en collaboration avec Ozalée Couture (novembre 2017)

Ses coups de coeur mode

  • Les colliers, XXL ou au contraire ras du cou pour célébrer le revival des années 90
  • Les pantalons taille haute : basique en jean, ou plus sophistiqué à pinces
  • Les couleurs, version vintage original avec des motifs, ou façon color block

Ses p’tites adresses solidaires

La Grange aux Fripes – 129 Rue Des Granges – Brécorens – 74550 Perrignier
Crédits photos ©LaGrangeAuxFripes