Festival images & neige

Du 17 au 19 janvier, Cluses accueil le Festival Images & neige. Durant 3 jours, le  public pourra découvrir 20 expositions et plus de 300 photos. Olivier Larrey  est le parrain de cette 10e édition. Il propose deux expositions : en intérieur et en extérieur. Passionné de photographie animalière depuis l’adolescence, Olivier a d’abord fait carrière dans l’édition d’ouvrages naturalistes. Il travaille aujourd’hui en tant que photographe professionnel au sein de l’association Regard du Vivant

Les visiteurs ont la possibilité de participer au marathon photo et gagner de nombreux lots.
Festival gratuit, VEN 10H-21H / SAM 10H-19H / DIM 10H-18H- Infos ici

Le festival est notamment l’occasion de découvrir le travail de Cyril Entzmann et ses “Paysages machines“. Cyril Entzmann est photographe et passionné de montagne. A travers cette série, il nous emmène sur les domaines skiables où, sous son œil, les installations mécaniques deviennent poétiques.

Au fil des images, on accompagne le photographe dans ces contrées hivernales. La lumière caresse les frêles silhouettes de métal, qui prennent des allures de machines maladroites, d’insectes techniques s’agrippant au manteau blanc. Quelquefois, le graphisme délicat des installations strie la brume de fils et d’éléments en suspension qui semblent flotter loin de toute matérialité. Dans d’autres photographies, le métal se concentre pour s’organiser en tissages absurdes, fermement cramponnés au flanc des montagnes. Le regard voyage, passe d’ambiances diurnes cotonneuses, où les formes évoquent parfois celles des lignes ferroviaires, des constructions des fêtes foraines, aux scènes nocturnes qui rendent au décor sa puissance menaçante, avec une présence humaine lointaine, un village lumineux comme un mirage. Cyril Entzmann laisse au spectateur le soin d’élaborer son propre discours idéologique sur l’existence des remontées mécaniques, de définir la symbolique des structures qu’il photographie. Au bout du voyage, on a le sentiment d’avoir assisté à une conversation secrète entre deux interlocuteurs contradictoires, éclairée par une lumière presque surnaturelle. Entre l’humain et le paysage, le dialogue a emprunté une langue métallique. Toutefois, de cela, on conserve une émotion proprement musicale. “, explique Séverine Pache, Conservatrice adjointe du musée Suisse de l’appareil photo, à Vevey.

Site du photographe ici 

(c) Photo Cyril Entzmann