Elle donne vie à la maison de vos rêves

"Au-delà des murs" - Exemple de croquis d’une chambre de parents
« On gère les volumes et les espaces d’un lieu »

Son métier va bien au-delà de la décoration. Aude Bocquet est architecte d’intérieur, un métier qu’elle exerce depuis 15 ans dont un an et demi à son compte dans son agence Au-delà des murs, basée à Sallanches.

“Au-delà des murs” – Ambiance pour une chambre d’enfants

Si vous deviez définir le métier d’architecte d’intérieur, comment est-ce que vous l’expliqueriez ?
C’est un métier qui ne s’arrête pas au choix des matières et des couleurs. On gère les volumes et les espaces d’un lieu. Je travaille souvent sur des chantiers de rénovation, parfois sur des constructions neuves. Il est important de bien capter ce que souhaitent les clients, comment ils vont utiliser les pièces. Lors des premières esquisses, j’essaie de m’approprier les lieux et de retranscrire sur papier leurs désirs. Cependant, même si je peux modifier les volumes dans une certaine mesure, je ne vais pas toucher aux structures porteuses de la construction.

“Au-delà des murs” – Planche de croquis pour une salle de bains parentale

Est-ce que vous faites nécessairement table rase de l’existant dans un projet ?Non, surtout pas. Il n’est pas rare que les clients veuillent mettre en avant un détail architectural particulier. On fait alors tout pour le conserver. Il est aussi utile, parfois, d’avoir recours à quelques meubles sur mesure. Aujourd’hui, la diversité des fournisseurs permet de trouver des choses de bonne qualité à tous les prix. On peut faire un « mix » d’ancien et de neuf, en mettant en valeur certaines pièces de la maison, pour obtenir l’atmosphère recherchée par le client.

Est-ce qu’il existe un style « Au-delà des murs »?
Je ne pense pas. Je m’adapte aux demandes des clients et je me tiens beaucoup au courant des dernières tendances, notamment sur des réseaux sociaux comme Pinterest. C’est d’ailleurs une vraie aide pour montrer rapidement aux clients ce qu’il est possible de faire. Avec des photos de réalisations existantes, ils peuvent plus facilement se projeter, voir ce qui se fait. Par exemple, le papier peint revient beaucoup en décoration : un lai pour structurer un mur, au fond d’un tiroir ou d’une armoire vitrée pour leur donner un autre style… On revient à des motifs « punchy » mais utilisés avec plus de parcimonie. On est aussi beaucoup dans la récupération « artistique », dans le « do it yourself », il y a une vraie volonté d’avoir quelque chose d’unique.

Quel budget faut-il prévoir pour faire appel à vos services ?
Il n’y a pas de budget typique. Tous les clients n’ont pas les mêmes besoins. En terme d’espace, déjà, je peux m’occuper d’une maison entière ou d’une seule pièce par exemple. Puis certains clients ont besoin que je sois présente du premier coup de crayon jusqu’à la fin des travaux, d’autres n’ont besoin que de conseils pour mettre en oeuvre ce qu’ils ont en tête. Ils ont aussi parfois beaucoup d’idées mais ne savent pas comment les réaliser, c’est là que j’interviens. Quand je m’occupe de tout, je facture aux clients un pourcentage du montant des travaux. Pour d’autres cas, j’applique un forfait au mètre carré ou au temps passé sur le projet. Je m’adapte en fonction des demandes.

“Au-delà des murs”