Des jardins qui fleurissent de curiosités

Depuis 23 ans, le programme des Conservatoire et Jardin Botaniques de Genève est toujours très varié. Impossible de détailler les thèmes au sein des rocailles, serres, massifs de fleurs, plantes aromatiques… Je ne peux pas résister au plaisir d’y faire une pause quand je savoure une parenthèse (pourquoi pas méridienne) genevoise au milieu d’une vaste étendue de nature en ville qui laisse éclater ses richesses. 

Les visites guidées menées par des passionnés y sont palpitantes et bourrées d’anecdotes. 

Sur l’agenda dense planifié jusqu’à l’hiver 2019, j’ai repéré celle du 28 mai où il sera question des plantes collectées sur les pentes de l’Everest en 1952 à plus de 6 000 mètres d’altitude par Albert Zimmermann, jardinier botaniste. Il en reste encore à admirer dans le jardin des rocailles ! 

Le 2 juin, les serres de Pregny livreront leurs secrets d’agrumes et de parfums floraux. 

Ces visites sont aussi l’occasion de découvrir l’herbier du botaniste de l’impératrice Joséphine, amoureuse des fleurs qui a vécu à Pregny au XIXe siècle.

Véritable havre de paix, au jardin botanique de Genève, il existe toujours un recoin ou une parenthèse de visite pour quérir zen et savoir.

 

Les visites sont gratuites et ont lieu par tous les temps

Quand ? Mardi 12 h 30, jeudi 14 h et le 1er dimanche du mois à 14 h 30 ou 15 h 30

Rendez-vous à l’entrée principale des jardins : place Albert Thomas (proche transports publics)

Plus d’infos