Déjeuner sur les pistes, aux Arcs

En entrée : les cèpes

Notre visite aux Arcs continue, après les pistes (à lire ici ), une halte bien mérité s’impose, en terrasse, au soleil, avec une adresse incontournable.

Le restaurant Belliou la fumée est situé dans la vallée de l’Arc, au pied des pistes et des télésièges de Pré Saint-Esprit et Comborcière. Ce chalet est un ancien relais du duché de Savoie, utilisé pour la chasse. La famille Mérie lui a redonné vie en 1974, en le transformant en restaurant. Son nom est tiré du roman d’aventure de Jack London écrit en 1912 « Smoke Bellew ». Depuis un an, Thibaud Assante (à droite sur la photo) et Cyril Colonna (à gauche) ont repris l’établissement. Les deux amis d’enfance se sont rencontrés en jouant au handball à Ajaccio. Loin de leur île de beauté, ils se sont retrouvés à Paris avant de décider de venir s’établir à la montagne. Ils ont choisi les Arcs, là où Thibaut et sa femme Katia, avaient l’habitude de venir skier. Les deux associés proposent une belle carte à base de produits frais où la belle cuisine française est à l’honneur (boudin, foie de veau, escargot, ris de veau, pain perdu…). Les convives peuvent s’installer sen terrasse par beau temps ou profiter d’un intérieur cosy avec feu de cheminée, les jours moins ensoleillés. Afin de faire découvrir l’histoire du nom de l’établissement Belliou la fumée, Cyril et Thibault ont commencé une collection des éditions du roman éponyme.

1e édition originale

Les 2 quadra possèdent déjà une quinzaine d’exemplaires du roman, dans diverses langues, dont une première édition originale en anglais, encadrée à l’intérieur du chalet. Sur le chalet, il y a une plaque en mémoire de Robert Blanc, c’est ici qu’il a déjeuné avant d’être emporté par une avalanche.
www.bellioulafumee.com

(c)photos Lorène Herrero