De la déco pour tromper l’œil

Confusion de la perception visuelle, laissons-nous y prendre. J’ai un faible pour les fresques urbaines, je l’avoue. 

Alors pourquoi ne pas en faire profiter nos intérieurs ?

A Allèves, Aline Morancho, artiste peintre, se plait à imiter les matières et à tromper l’œil. 

Dedans ou dehors, le support est le mur en direct ou une toile à maroufler ou un panneau très fin. Le choix du support dépend de la qualité du mur qui accueillera la fresque.

« Je travaille à la peinture acrylique en intérieur et à la peinture minérale en extérieur ou à la chaux avec des pigments. J’utilise des techniques anciennes et des matériaux naturels (pas de peintures à solvant pétrolier). Je prépare mes couleurs et mes peintures. Je réalise mes fresques sur site ou en atelier. » 

Le trompe l’œil embellit un mur banal, donne de la profondeur à une pièce et invite au rêve.

 

Plus d’infos