Coworkees, c’est elle !

Julie Huguet, fondatrice ©Yannick Perrin

J’ai pu échanger dernièrement avec la pétillante Julie Huguet, fondatrice de Coworkees, plateforme de recrutement de freelances et indépendants.
Rencontre avec une jeune femme dynamique et volontaire.

Quel est votre parcours ?
En 2016, après une longue expérience dans le secteur bancaire et l’horlogerie de luxe à Genève où je gérais différents projets internationaux, j’ai eu envie de recentrer mon énergie. 
Trentenaire et jeune maman, je souhaitais davantage de créativité dans ma vie, c’est pourquoi j’ai quitté mon job sans savoir du tout ce que j’allais faire.

Et alors ?
Eh bien, j’ai repris des formations pendant lesquelles j’ai découvert l’association internationale Creative Mornings, réseau de partage des connaissances et rencontres mensuelles entre créatifs et indépendants.
En aidant à l’implantation d’une de leurs antennes sur Annecy, j’ai compris les difficultés de l’entrepreneuriat, l’importance de concentrer les ressources locales et le besoin d’un management transversal des indépendants.

D’où l’idée de Coworkees ?!
Exactement. Les modes de recrutement évoluent et il est essentiel de répondre aux besoins de mise en relation des indépendants et de valoriser leur agilité.
Autrement dit, trouver une nouvelle manière de travailler qui soit meilleure et plus efficace.

Comment ça fonctionne ?
Grâce à un outil performant, avec ou sans aide, nos clients recherchent et constituent une équipe composée des meilleurs profils directement sur la plateforme.
Depuis le départ, nous croyons à l’efficacité d’une « communauté » et valorisons toujours l’aspect projet de chacune des missions.

Algorithme, plateforme, projetcela semble très (trop) virtuel ?
Tout l’opposé. Plus que des CVs, nous voulons montrer l’humain derrière la machine.
Le « matching » entre le donneur d’ordre et les freelances est d’ailleurs établi en fonction des spécialités de chacun, pour proposer des projets qui correspondent vraiment aux besoins de chaque partie, à l’image d’un recrutement sur des compétences, mais également des valeurs.

Il y a donc des rencontres en réel ?
Absolument. Nous organisons régulièrement des évènements locaux pour rassembler et apprendre à connaître les membres et notre équipe fixe accompagne sur mesure les utilisateurs.
Par ailleurs, un programme de formations devrait bientôt voir le jour, autour du développement personnel, des outils techniques et de l’adaptabilité.

Sow Mo, Rémi, Coralie, freelances ©Foudimages

Et quels sont les métiers présents sur la plateforme ?
Nous accueillons principalement des créatifs en communication, événementiel ou marketing, mais pas que !
Nous comptons également de nombreux coachs, ingénieurs, informaticiens, et quelques développeuses au féminin !

A ce propos, avez-vous eu des difficultés en tant que créatrice d’entreprise ?
Je crois que beaucoup de femmes renoncent à monter leur propre boîte car elles veulent tout gérer de front et c’est vraiment dommage. Honnêtement, j’avais peur d’être jugée, mais finalement j’étais peut-être mon seul obstacle.
Car à vrai dire, au sein de l’écosystème entrepreneurial, c’est même un atout : les femmes étant peu représentées, l’entraide est incroyable. Je pense qu’il faut surtout lâcher prise, oser, s’approprier son concept et ne pas rester seule avec son idée. On dit bien : « le premier pas est le plus difficile » !

Pour conclure, quelle est votre actualité ?
Courant mai, nous serons présents entre autres à la conférence Women In digital Geneva et au salon Viva Technology à Paris.
Côté corporate, nous entamons une phase de recrutement pour renforcer nos équipes et sommes à la recherche de financements pour étendre notre secteur.

Coworkees en quelques chiffres

  • 6 personnes dans l’équipe
  • 4 000 freelances inscrits sur la plateforme
  • 100 métiers représentés
  • 55% femmes – 45 % d’hommes
  • 1 café freelance mensuel à Annecy
  • Un nombre incroyable de missions en cours

→ Les bons plans de Julie sur Annecy

  • Le site The Paper Smiles : « Super concept de cartes avec cadeau-surprise. Des sourires dans des boîtes aux lettres ! »
  • L’application géo-localisée Menu du Jour : « On peut y voir tous les menus du jours dans les restaurants autour de soi. Brillant et indispensable ! »