Belette Rousse : des valises & du coeur

Le blog « Belette Rousse » regroupe les trois grands intérêts d’Adeline : l’éthique animale, les voyages et la consommation responsable. A 27 ans, l’étudiante globe-trotter a posé ses bagages depuis peu en Haute-Maurienne (Savoie) où elle continue d’encourager les pédagogies solidaires autour de la préservation environnementale et animale. Rencontre avec une âme inspirée et inspirante.

Comment est née l’aventure ?
J’ai toujours été passionnée par les animaux. Début 2015, après 6 mois de stages en parcs zoologiques en tant qu’animatrice et soigneur animalier, j’ai eu envie d’aller plus loin en partant à la découverte de la sauvegarde des espèces en Afrique de l’Est. Je me souviens encore de l’inquiétude de mon père lorsque je l’ai appelé pour lui parler de cette envie folle de quitter Lyon pour parcourir seule 7 pays : Rwanda, Ouganda, Kenya, Tanzanie, Mozambique, Afrique du Sud et Madagascar.

C’est compréhensible. Quelle a été sa réaction ?
Il m’a tout de suite encouragée. Mes parents sont vraiment une source d’inspiration pour moi : ils me font confiance et m’ont toujours soutenu dans tous mes projets, même les plus farfelus. Une marque d’amour qui m’a accompagnée de la phase de préparation où j’effectuais des petits boulots pour rassembler l’argent, jusqu’au départ pour Kigali avec mon sac à dos en septembre.

Le blog était donc une sorte de « journal de bord » ?
Exactement. A l’origine, il s’appelait « Sur les Sentiers d’Afrique » : tous les préparatifs, le séjour qui a suivi et mes différentes expériences sur place en ont été la première matière. Aujourd’hui, je continue de l’alimenter avec de nouveaux voyages, à l’exemple dernièrement de mon premier circuit à vélo, trois semaines intenses entre la Bretagne et l’Ecosse.

Fais-tu toujours le récit de tes différents voyages ?
Non. Bien sûr, quand on est blogueuse, on « pense » blog à chaque fois que l’on entreprend quelque chose de nouveau : on se demande si on devrait en parler, si on en parlera sur le blog… Alors peut-être que tous mes projets passés et futurs seront peut-être un jour relatés sur le blog ! Pour autant, je ne fais jamais rien pour le blog, en tout cas mes voyages ne sont jamais faits spécialement pour être ensuite racontés.

Parle-nous des autres rubriques.
Il y en a une sur les animaux bien sûr, récemment augmentée par des articles mensuels autour d’une espèce en particulier, en France et au-delà, à l’image de celui concernant la protection des chauves-souris. On ne le sait pas assez mais ces animaux ne se portent pas très bien…Et j’ai aussi ajouté une section de consommation responsable, initiée par des sujets sur l’huile de palme, où je propose des alternatives aux produits de grande distribution, souvent assez nocifs et testés sur les animaux.

Tu sembles être une personne très engagée ?
Absolument. Globalement, la sensibilité envers les animaux et la biodiversité se développe de plus en plus mais malheureusement ça reste encore minoritaire. Il est temps de prendre conscience que nos actions ont un impact à long terme sur les vies de millions d’espèces, toutes indispensables au bon fonctionnement de notre planète, à commencer par les plus proches de nous, comme les mammifères, les poissons, les insectes ou les oiseaux.

Qu’entends-tu par « actions » ?
Ce que l’on fait au quotidien : manger, prendre une douche, conduire sa voiture, choisir de la lessive, etc. Selon moi, il est important de s’interroger sur chacun de ces gestes. Sans « moralisation » aucune, je cherche avant tout à mener mes lecteurs à la réflexion et les informer sur les réels impacts de nos comportements qui seront décisifs pour le futur, même si on ne le conçoit encore peut-être pas à l’heure actuelle.

Tu veux dire comme une prise de conscience ? 
En quelque sorte, même si évidemment, personne n’est parfait ni sans reproche ! Nous avons la chance d’habiter une planète merveilleuse, avec des animaux observables dans leurs milieux naturels, et c’est notre devoir de permettre encore à quelques générations d’en profiter. Simplement regarder les étiquettes au supermarché avant d’acheter ou s’intéresser aux formes de voyages plus verts c’est déjà agir en ce sens.

En parlant de voyages, connais-tu tes prochaines destinations ?
Maintenant que je suis libérée, pour l’été, de mes études, je prépare pour l’instant trois voyages :

  • avec mon pacsé, notre prochain périple à vélo qui nous fera aller -si tout va bien- de Metz à Hambourg en passant par la Belgique et les Pays-Bas,
  • ma première rando en solitaire avec bivouac dans le Cantal -sachant que j’ai encore peur du noir à mon âge, ça promet !,
  • le Portugal, en plein boom touristique depuis quelques années mais que j’attends depuis très longtemps. En effet, malgré tous les étés passés là-bas, je connais mal ce pays où une partie de ma famille est installée. J’ai envie de le redécouvir et surtout déconnecter en profitant du cocon familial.

Et côté blog un article en préparation ?
Oui, et sans surprise, une série à propos d’animaux ! Avec un sujet qui me tient à coeur : les grands singes. Je souhaite alerter sur leur état de conservation, c’est-à-dire la situation des populations dans leurs pays d’origine, les mesures de protection mises en place actuellement et les actions que nous pouvons tous mettre en place. Sans oublier de présenter les géniales associations qui oeuvrent chaque jour pour différentes espèces. 

Avant de se quitter, peux-tu nous en dire plus sur toi ?
Je suis assez sportive, j’ai toujours besoin de bouger ou je perds vite la tête ! J’aime beaucoup les randonnées, et ici je suis assez gâtée car les paysages sont magnifiques et les activités multiples. A part ça, je suis une petite geek qui adore jouer à la console, une manuelle qui se passionne pour la déco/construction de meubles en tout genre et mon côté rat de bibliothèque ressort dans mes lectures cocooning par mauvais temps, coincée entre mes deux chats ! Sinon mon péché mignon c’est manger, donc c’est un véritable bonheur que de pouvoir dévorer des kilos de fromages à n’importe quelle saison.

A ce propos, quels sont tes spots préférés pour te balader ?
J’aurais presque envie de garder ça pour moi parce que j’apprécie tellement d’être seule pendant mes excursions (rire) ! Mais l’endroit est fantastique et méconnu hors hiver et stations de ski alors si je devais conseiller une seule randonnée ce serait celle autour du Mont Cenis, des paysages magnifiques avec beaucoup de forts en ruines, dont le trajet est assez accessible même si ça monte bien !

Et tes bonnes adresses ?
La gourmande que je suis vous recommande Aussois (73), un charmant petit village avec quelques pistes : arrêtez-vous manger à « L’Etagne », tout petit mais hyper chaleureux où les fondues sont dingues ! Et si vous en avez marre des plats savoyards, « Pulcinella » à Modane (73),  est un restaurant italien aux pizzas délicieuses, gigantesques et à petit prix !

Crédits photos : ©BeletteRousse