Avoriaz, de l’hôtel des Dromonts aux joies de la station !

©Loic-Bouchet-Avoriaz-1800

J’adoooooooooooooooore Avoriaz ! Pourquoi ? Parce que l’on n’est quasi sûr d’y trouver de la neige et qu’il n’y a pas de voiture. On lâche prise comme nulle part ailleurs. Pourquoi n’iriez-vous pas y passer un week-end ?

©Oreli.b – Avoriaz 1800

JOUR 1 : Conseil avisé, pensez à réserver une place dans les parkings couverts. Déneiger sa voiture avant de prendre la route ne fait pas parti des joies du voyage ! Sitôt arrivé, on est dans l’ambiance. Une calèche et nous voilà à l’hôtel des Dromonts.

Hôtel mythique (et seul hôtel de la station !), il a été revisité par la famille Sibuet qui a su le garder dans son jus tout en y apportant la touche déco dont elle a le secret. La chambre est jolie, tout y est. Produits de la gamme « Pure Altitude », grande salle de bains, petit salon, magnifique vue, on se sent bien ici.

®DavidANDRE

On en profitera plus tard, direction Absolu Sport pour louer le matériel et faire quelques petites emplettes shopping…. Passage par l’Office du Tourisme pour le plan des pistes et l’achat des forfaits, on est prêts ! Trop tard pour aller skier aujourd’hui, cela sera pour demain. En attendant, on se balade dans la station et l’on décide d’aller à l’Aquariaz, histoire de connaitre le dépaysement.

Aquariaz Pascal Gombert Avoriaz Tourisme

Salons à bulles, cascade, végétation tropicale, toboggans, arbres à eau, on est au paradis. Tout le monde s’amuse, petits et grands. Atypique d’être dans une eau chaude à souhait et de regarder tomber la neige ! Pour le dîner, on choisit le restaurant « Les Enfants Terribles » des Dromonts.

Très bonne idée ! La carte est belle, simple et quand arrivent les plats, on n’est nullement déçus. La soupe de poissons de montagne est un pur délice tout comme nos différents choix de viandes. Toutes sont goûteuses, tendres, cuites à la perfection. On peut aller dormir tranquille, tout se présente sous les meilleurs auspices.

JOUR 2 : Pas de grasse matinée, les enfants sont excités à l’idée d’aller au Lil’Stash. Quant à nous, nous espérons pouvoir profiter des 600km de pistes, enfin déjà une petite partie….

©Oreli.b – Avoriaz 1800

Petit-déjeuner pris et bien pris car le choix aux Dromonts est parfait, des viennoiseries aux multitudes de pain, aux œufs à déguster sous toutes leurs formes et le reste, on est callés ! Nous voilà bien installés sur le télésiège, direction l’espace tant convoité.

Lil’Stash n’est autre qu’un lieu entièrement dédié aux enfants, au milieu de la forêt du Proclou, où des petits modules en bois, une zone pour apprendre à faire des virages, des mascottes ravissent nos kids. Grande nouveauté de la saison, un passage par un pont en bois qui nous emmène à une cabane avec ses passerelles. C’est aussi original qu’unique.

©Oreli.b – Avoriaz 1800

Nous avons largement le temps de l’admirer car difficile de ramener les enfants sur des pistes « traditionnelles ». L’essentiel est de les voir heureux. Leurs yeux qui brillent en disent long ! Je quitte ma tribu pour retourner aux Dromonts. Un soin au spa m’attend. Que du bonheur. Pure Altitude la marque maison et son protocole de soins sont toujours à  la hauteur des attentes.

Quel plaisir que de ne rien faire…. Ou juste mettre son peignoir, le soin fini, pour rejoindre le jacuzzi extérieur. Si ce n’est pas la douceur de vivre tout cela ! Après un apéritif pris dans le bar de l’hôtel

où nous nous amusons à reconnaître les vedettes qui ont marqué de leur présence les fameux Festivals du film fantastique, direction La Réserve, une table donnée comme intéressante côté gastronomie. Ce n’est pas faux. L’accueil et le service sont agréables. La cuisine ouverte nous permet de voir chef et cheffes au travail. Quant arrivent les plats, tout laisse à penser que l’on va se régaler, et c’est le cas. Tout est fin, raffiné et la fondue moitié-moitié ravit les enfants. Adresse à retenir pour une prochaine escapade ! Le vent souffle mais un retour à pied aux Dromonts nous fait le plus grand bien.

©Loïc Bouchet – Avoriaz 1800

JOUR 3 : C’est la fin de ce petit week-end. Bien sûr, on est triste, on aimerait rester encore et encore dans cette station. Notre constat est plus que positif. Des plus petits aux plus grands, tout le monde y trouve son bonheur. L’hôtel des Dromonts nous a, lui aussi, aidé aux joies de cette escapade. Nous nous promettons de revenir très vite. Si vite que nous réservons pour mars afin de profiter des belles journées de la fin d’hiver.

Définitivement j’adooooooooooooooooooooore Avoriaz !

www.avoriaz.com

www.hoteldesdromonts.com

www.absolusport.fr

La réserve sur Facebook