1, 2, 3…Massez !

©FotoGrazio on Visualhunt

Les massages, c’est top, on est bien d’accord.
Mais avez-vous déjà essayé l’auto-massage ?
Forme différente de relaxation, cette pratique permet de connaître et de rester à l’écoute de son corps. Correctement effectuée, elle apporte un soulagement efficace et rapide.
Suivez le guide !

Pour qui ? 
Tout le monde, particulièrement les personnes souffrant d’absence, d’insuffisance ou d’excès de mouvement.
Quand ? 
Idéalement le soir, moment propice à la détente et à l’évacuation des tensions accumulées dans la journée.
A quelle fréquence ? 
Quotidiennement si on le souhaite mais deux fois par semaine, c’est un bon rythme.
Pendant combien de temps ? 
15 minutes environ, variable selon la concentration et la pratique.

Dans quelles conditions ? 
On choisit un environnement calme dont la température minimale est de 20°C (pour favoriser le relâchement du tissu conjonctif) et éventuellement de la musique, plutôt douce et familière (pour augmenter la sécrétion d’endorphines, hormones du plaisir).
Quelles méthodes utiliser ? 
Manuellement, en utilisant de l’huile, de la crème ou du gel et selon les zones à traiter, différents outils qui exerceront des pressions plus ou moins intenses sur le corps.
Comment m’installer ? 
Je détermine d’abord les points de tension par auto-palpation et légers mouvements.
Je trouve ensuite le meilleur positionnement en fonction de mes capacités physiques et de mes besoins, en favorisant les positions assises et allongées. Pour un massage des pieds notamment, s’asseoir en tailleur est conseillé.

Comment procéder ? 
On opte pour un fil conducteur, par exemple ventre – jambes – pieds/mains – nuque et sur chaque zone, plusieurs gestes peuvent être effectués : frictions, pressions, effleurages, tapotements, etc.
Penser à toujours manoeuvrer vers le haut pour favoriser la circulation et alterner les techniques/outils pour ne pas se lasser et travailler tous les points douloureux.
Dernières recommandations ? 
Le but étant de se détendre, on travaille doucement pour éviter toute contraction musculaire.
Ne pas oublier de bien respirer : on inspire par le nez puis on expire par la bouche le plus lentement possible. On n’hésite pas à fermer les yeux pour plus d’efficacité et de volume.
Si on le peut, on termine la session dans l’eau : bain, jacuzzi ou piscine chauffée apporteront relaxation, chaleur et bien-être.
Mon petit truc en plus ? 
Organiser des séances à plusieurs permet d’échanger, corriger ses mouvements et partager des accessoires.

Voilà, vous êtes parées pour vous auto-masser comme des pros !

Remerciements à M. Vincent MACKOWIAK, masseur-kinésithérapeute et éducateur sportif.

Mon shopping :

  • Décathlon – Rue des Vignes Rouges – 74500 Publier
  • Shop Coiffure – 19 rue du Pamphiot – 74200 Thonon-les-Bains
  • Livre “Automassage – 114 Exercices avec Petit Matériel” de Anne-Flore JAULNEAU, 2016

Cet article ne peut se substituer à l’avis d’un professionnel de la santé.